HSK


Pourquoi passer HSK?

Pour les étudiants et les professionnels qui souhaitent travailler en lien avec l’Asie, alors que de plus en plus d’apprenants élèvent leur niveau de mandarin, pour être compétitif, passer le HSK est un véritable atout. En effet, plutôt que d’affirmer un niveau subjectif (« intermédiaire », « courant »,…) vous pouvez présenter votre niveau de HSK sur un CV. C’est le standard international pour évaluer votre niveau.

Le HSK est le seul examen de chinois officiel pour les personnes dont ce n’est pas la langue maternelle (étrangers, Chinois d’outre-mer et minorités). A l’instar du TOEIC ou du TOEFL, HSK bénéficie d’une grande légitimité auprès des recruteurs pour booster sa carrière professionnelle, ou intégrer les meilleures universités. 

HSK 2.0 vs HSK 3.0

HSK a été créé en 1984 par le HANBAN, le Bureau International de Promotion de la Langue Chinoise, sous la tutelle du Ministère chinois de l’Education et s’est impose comme l’examen officiel de mandarin pour les non-natifs en 1992. Initialement il contenait 11 niveaux avec un total de 8840 mots.

Il a été réformé en 2010 pour ne contenir que 6 niveaux, avec un total de 5000 mots, c’est le HSK actuel, qu’on appelle HSK 2.0. Cette version simplifiée du HSK a été conçue dans le but de redynamiser l’apprentissage du chinois à l’international : motiver les gens à apprendre le chinois, augmenter le nombre d’apprenants dans les centres de l’Institut Confucius, et rendre l’examen accessible à tous.

Néanmoins, le problème majeur du HSK c’est la traduction des niveaux en niveaux internationaux, comme le CECRL (Cadre européen commun de référence pour les langues) et l’ACTFL (American Council on the Teaching of Foreign Languages). Jusqu’à maintenant, le Hanban (l’institution qui a crée le HSK et qui relève directement du ministère de l’éducation) convertit les niveaux HSK1 à HSK6 en niveaux A1 à C2. En réalité, on estime les niveaux bien inférieurs. Le niveau HSK6, par exemple, ne donne pas du tout un niveau bilingue et encore moins natif, mais correspondrait plutôt à un niveau B2, voire C1 (intermédiaire-avancé).

En 2020, ils ont décidé de restructurer l’examen, pour le rendre plus cohérent et plus réaliste. 

Le futur nouveau HSK 3.0 contiendra donc 3 grades 三等 (débutant, intermédiaire et avancé) et 9 niveaux 九级, pour un total de très exactement 11 092 mots.

À l’heure actuelle, seuls les normes officiels sont publiées. Les manuels ne sont pas encore mis à jour. C’est un chantier en cours.

Comment se préparer au HSK?

HSK n’est pas simplement un examen, c’est aussi une méthode d’aprentissage avec un manuel dédié pour chaque niveau de HSK: pour les niveaux 1 à 3, puis 2 volumes pour chacun des niveaux 4, 5 et 6. Soit un total de 9 manuels.

La nouvelle collection de manuels sont destinés à apprendre le chinois à partir du vocabulaire et des points de grammaire, d’une manière ludique et progressive. Les livres sont illustrés de photos en couleur, les dialogues sont toujours en chinois et pinyin, suivis de la traduction en anglais, accompagnés chacun d’un cahier d’exercices et d’un manuel du professeur.

Pour les passionnés de mandarin, le HSK peut également être pris comme un examen ludique qui permet rester motivé pendant la phase d’apprentissage et de valider ses connaissances par l’obtention d’un diplôme.

Command passer HSK?

L’examen du HSK se déroule dans des centres d’examens spécialisés. Pour s’inscrire, il faut aller sur le site officiel du HSK : www.chinesetest.cn. La plateforme est également accessible en français. Vous pourrez choisir le centre d’examen qui vous convient ainsi que la date d’examen et le niveau de HSK que vous souhaitez préparer.